Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 18:42

AsiaBibi.jpgPuisque la loi anti-blasphème au Pakistan n’a toujours pas été abrogée, je vous propose de poursuivre la macabre chronique débutée voici quelques mois sur ce blog du décompte des victimes de cette loi.

Voici Asia Bibi, 37 ans. Son mari Ashiq et leurs enfants sont sur la photo un peu plus bas dans ce billet.. Le village où elle vivait, Ittanwali, est un village de 1500 familles dont 3 seulement sont restées chrétiennes – les autres, lassées des persécutions quotidiennes, se sont converties à l’Islam.

Autant dire que la vie est plutôt compliquée pour ces trois familles. Trop peu nombreuses pour fonctionner en ghetto (pardon, en autarcie) comme c’est le cas des communautés chrétiennes plus importantes dans les grandes villes, elles vivent  sans cesse au contact des musulmans avec lesquels cela se passe plus ou moins bien.

Asia, elle, travaille comme beaucoup de femmes du village pour un gros propriétaire terrien, Muhammad Idrees. Et chaque jour, les autres femmes la harcèlent pour qu’elle se convertisse.

Ce jour-là – le 19 juin dernier – la pression se fait particulièrement importante. On demande à Asia d’aller chercher de l’eau, car les travailleuses ont soif. Elle s’exécute, mais quand elle revient une partie de ses collègues refuse de toucher à l’eau qu’elle a rapporté ; eau devenue, selon elles, impure au contact de la chrétienne.

S’ensuit une discussion animée entre les femmes d’une part, et Asia de l’autre. Et devant l’insistance de ses collègues, Asia  finit par dire « Christ had died on the cross for our sins. What Mohammed had done for them ? (« le Christ est mort pour nos péchés, qu’a fait Mahomet pour nous en délivrer? »). La réponse jette les musulmanes dans une colère noire. Elles commencent à tabasser Asia, puis les hommes du village arrivent, l’enferment dans une pièce, vont chercher les autorités religieuses du village et commencent à élaborer une punition pour la blasphématrice : on décide de lui noircir le visage et de la promener au milieu de la foule en colère sur un âne – autant dire la faire lyncher. Selon l’association Release International qui a recensé les témoignages, un groupe d’hommes dont des religieux musulmans l’a violée et a tabassé ses enfants (« a mob formed and Asia was violently abused by Muslim villagers and clerics. Her children were also beaten »).

Alertés par les chrétiens du village, les policiers sont intervenus… pour arrêter Asia, malgré les supplications de sa famille, arguant qu’ils ne pouvaient passer sous silence de si graves accusations de blasphème.   C’est cette plainte qui vaut aujourd’hui à Asia l’honneur d’être la première femme condamnée à mort du Pakistan (sa famille doit par ailleurs s’acquitter d’une amende de 700 livres, c’est-à-dire 2 ans et demi du salaire moyen d’un travailleur pakistanais).AB_Family.jpg

En France, la nouvelle a été relayée par la presse plus que d’habitude. C’est le Figaro qui a ouvert le bal avec cet article de Thomas Vampouille, qui passe sous silence les détails les plus trash mais reste fidèle à la vérité. En revanche,  l’AFP a pris le relais sous l’angle « actualité européenne » puisque le ministre italien des Affaires étrangères, de passage à Islmabad, a plaidé en faveur de la jeune femme. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’on a l’impression à la lecture de la dépêche que, si la sentence de mort est regrettable, les choses ont été faites dans le respect du droit : « L'affaire remonte à juin 2009, lorsque des femmes, musulmanes, qui travaillaient avec Asia Bibi sont allées voir un responsable religieux en accusant la chrétienne d'avoir blasphémé le prophète Mahomet. Le mollah est ensuite allé voir la police, qui a ouvert une enquête. »

Une version pour le moins édulcorée de l’affaire, vous en conviendrez.

Asia aura-t-elle la chance de Sakineh, d’obtenir une mobilisation internationale ? Probablement pas. On se perd en conjectures sur le pourquoi. Est-ce parce qu’Asia n’est pas adultère, ce qui apparemment semble bien romantique à certains de ses défenseurs (on se souvient du « condamnée parce que vous avez aimé » de Carla Bruni) et que le Pakistan n’est pas le Grand Epouvantail européen, contrairement à l’Iran ? Est-ce parce qu’elle sera pendue et non lapidée, ce qui est moins vendeur, il faut le reconnaître ? Ou est-ce parce que notre capacité d’indignation, à nous autres Occidentaux, nous empêche de compatir à plus de 1000 kilomètres de chez nous ?

Je l’ignore. Mais je rafraîchis régulièrement depuis 48h que la sentence a été prononcée la page d’accueil d’Amnesty International et d’Amnesty France. Toujours rien.

Alors je vous laisse en guise de conclusion cette image, prise ce matin à la marche pour la paix des Chaldéens de Lyon, qui en connaissent eux aussi un rayon en matière de persécutions : une banderole avec ces quelques mots : « Donnez-nous la paix, nous vous donnerons des merveilles ». Puisse ce cri d'espoir des chrétiens persécutés être entendu et Asia rendue aux siens.

chaldeens.JPG

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Nystagmus - dans Pakistan
commenter cet article

commentaires

Frédéric 17/11/2010 10:52



Merci pour cet excellent billet. Il ne faut pas oublier en effet le supplice des Chrétiens en terre d'islam. En Irak, en Égypte ou au Pakistan, ils ont besoin de notre soutien et de notre
compassion.



Nur 16/11/2010 17:23



C'est une histoire consternante que je lis là. Peut-être qu'il s'agit de personnes violentes mais sincères dans l'idée de "sauver" les communautés chrétiennes qu'elles considèrent comme égarées,
un peu comme ces évangélistes qui ont parfois recours à quelques coups retors pour "guider leur prochain"... Plus que jamais, l'Enfer est pavé de bonnes intentions, et l'ignorance reste la
mayonnaise de ce proverbe (si c'est bien un proverbe).


 


Après, il ne faut pas oublier tout ce que le Pakistan a vécu en ce moment, les malheurs rendent malheureusement les gens rudes... En tant que musulman, ça me fait mal de voir mes coreligionnaires
se comporter de cette façon.


Pour la solidarité internationale, n'y comptez pas trop. Je dirai même qu'il vaut mieux ne pas l'espérer. Chaque action de "solidarité" des élites occidentales visent toujours à la
destabilisation des pays qu'ils veulent exploiter, ce qui mène à toujours plus de malheur pour les communautés déjà opprimés, qui ne reçoivent plus de "screentime" étant donné que le glamour sur
une affaire ne dure pas plus d'un mois? Le récent zoom sur les minorités chrétiennes en Irak se passe pile lorsqu'il devient évident que la minorité kurde refuse le séparatisme et se rapproche de
l'Iran, étrange.



Nystagmus 16/11/2010 17:38



Avec cette nuance, cher Nur, qu'à ma connaissance les évangélistes dont vous parlez n'attentent pas à l'intégrité des personnes; vous me permettrez de douter des bonnes intentions de
violeurs/tabasseurs de femme et d'enfants, ce qui ne veut pas dire que ces moeurs soient l'apanage de musulmans, l'actualité en apportant un exemple récent chez les hindouistes http://eglasie.mepasie.org/asie-du-sud/inde/orissa-les-defenseurs-des-droits-de-l2019homme-denoncent-le-lynchage-mediatique-de-la-religieuse-violee-par-des-hindouistes-en-2008.
J'espère que mon blog est sans ambiguités sur ce thème-là, et je prépare d'ailleurs un billet dans ce sens. Je vous remercie d'être venu commenter ce billet; votre réaction, ainsi que celle
d'autres personnes dont je ne partage pas les idées (comme Caroline Fourest qui a fait d'Asia le sujet de sa chronique sur France Culture ce lundi), confirme que pour s'indigner de ce qui s'est
passé, il n'est nul besoin de d'appartenir à telle ou telle communauté, simplement d'être humain.


Pour ce qui est de votre analyse sur la façon dont peut être perçue la pression occidentale, je crains que vous n'ayiez raison en partie; mais cette loi anti-blasphème touche dans sa grande
majorité des musulmans, hétérodoxes (ahmadis) ou pas, et les voix musumanes pakistanises ne sont pas rares non plus à la dénoncer. La pression internationale peut déjà faire que la peine d'Asia
soit commuée; aux Pakistanais eux-mêmes, qui jouissent d 'une société civile parmi les plus libres du monde musulman, de faire en sorte que cette loi soit abrogée.


Bien cordialement



Nicolas L. 12/11/2010 17:22



Merci pour ce billet qui me rappelle de ne pas oublier les chrétiens du Pakistan. A quand une marche pour eux à Lyon ? Heureux de vous avoir vue à celle d'hier. A la prochaine, donc.



Nystagmus 12/11/2010 17:28



Plaisir partagé ;)



romain blachier 12/11/2010 12:35



http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2010N3807


pétition



romain blachier 12/11/2010 11:47



relayé à mon tour. Merci de l'info.



Présentation

  • : Nystagmus
  • Nystagmus
  • : L'oeil d'une journaliste catholique dans le tourbillon de l'actu
  • Contact

En 140 signes

Recherche