Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2010 5 26 /03 /mars /2010 15:20

jpg_pakman-roi-du-maroc.jpgPendant que nos médias occidentaux se délectent à regarder dans le caleçon des prêtres et à vouloir impliquer Benoît XVI dans les affaires de pédophilie dans l’Eglise, les persécutions anti-chrétiennes continuent dans le monde. L’Aide à l’Eglise en Détresse nous le rappelait fort opportunément mercredi soir, en organisant sa 2e Nuit des Témoins à Saint-Sulpice (vidéos à venir bientôt sur le site de l’AED). Le Pakistan, toujours lui, est revenu dans cette triste actualité avec un fait divers particulièrement atroce qui n’a guère fait la Une de vos journaux. Je voudrais revenir dans ce billet sur la situation des chrétiens au Maghreb, plus précisément au Maroc, et surtout (que voulez-vous, c’est mon dada) sur la façon dont la presse française a traité l’événement.

Ou plutôt, sur la façon dont la presse française n’a pas traité l’événement.

En effet il n’y a guère que Famille Chrétienne qui se soit penchée (un peu) sur l’affaire des protestants évangéliques expulsés du Maroc pour « prosélytisme ». Courrier International y consacre quelques lignes et l’AFP donne la version à charge (comme souvent dès qu’il s’agit de christianisme).

Je vous cite cette dépêche de l’AFP du 9 mars dernier en intégralité :

De nombreux missionnaires étrangers, accusés de prosélytisme chrétien dans le Moyen-Atlas (centre), ont été "dernièrement" expulsés du Maroc, a annoncé lundi soir le ministère marocain de l'Intérieur dans un communiqué.
Le ministère n'a précisé ni le nombre de ces missionnaires, ni leur identité. Mais une source informée, interrogée par l'AFP, les a chiffrés à "une vingtaine de personnes, originaires en particulier d'Europe".
"Parmi les expulsés, figurent 16 personnes, résidents et dirigeants d'un orphelinat situé dans la commune de Aïn Leuh" (province d'Ifrane), selon le ministère.
Les personnes mises en cause, selon la même source, "mettaient à profit l'indigence de quelques familles et ciblaient leurs enfants mineurs qu'ils prenaient en charge, en violation des procédures en vigueur en matière de kafala (adoption) des enfants abandonnés ou orphelins".
La mesure d'expulsion s'inscrit dans le cadre de la "lutte menée contre les tentatives de propagation du crédo évangéliste, visant à ébranler la foi des musulmans", a poursuivi le ministère, soulignant que le Maroc a agi "conformément aux dispositions légales en vigueur, pour la préservation des valeurs religieuses et spirituelles du royaume".
"Sous couvert d'actions de bienfaisance, ce groupe s'adonnait également à des activités de prosélytisme visant des enfants en bas âge, n'ayant pas plus de dix ans", a encore indiqué le ministère, notant que dans le cadre de l'enquête ordonnée par le parquet général, des centaines de prospectus et de CD ont été saisis.

Soyons juste avec l’AFP : si elle a repris à la ligne près la position des autorités marocaines, elle n’est pas allée jusqu’à relayer les rumeurs les plus folles qui courent sur les chrétiens, rumeurs relayées par la quasi-totalité d’une presse locale aux ordres du gouvernement (le Maroc est classé 106esur 169 pour la liberté de la presse selon Reporters sans Frontières),  à une notable exception près, sur laquelle nous reviendrons plus tard.

 Voici par exemple le dossier que l’on peut trouver dans les colonnes de L’Observateur du Maroc , hebdo CSP+++ qui se présente comme « un journal de référence, dédié à l'élite engagée en faveur de la modernité, de la démocratie, de l'intégration à l'économie internationale, de l'extension des libertés publiques et individuelles ", et privilégiant l'enquête et les analyses » :

Le papier est signé du rédacteur en chef de l’hebdomadaire, signe de son sérieux. Je ne vous mets pas son article en intégralité, vous pouvez cliquer là pour le lire. Mais résumons : les chrétiens expulsés se sont attaqués à des enfants sans défense, ont enfreint la loi sur le prosélytisme qui est une très bonne loi, et attaquer la loi c’est attaquer le Roi, et à cause d’eux les ONG vont avoir du mal à bosser, etc.

A la suite de cet éditorial, vient une enquête. Et pas n’importe quelle enquête : on a dépêché sur place un envoyé spécial qui commence par donner la parole à l’imam local, lequel accuse les chrétiens qui géraient l’orphelinat Village of Hope d’avoir encouragé les prostituées locales à tomber enceintes afin de recueillir et de baptiser les enfants. Ensuite, on explique les vraies raisons des 4 conversions d’adultes recensées à Aïn Leuh : l’un pour avoir de jolies fringues et un portable, l’autre parce que pasteur, c’est mieux que maçon, le troisième pour pouvoir émigrer tranquillos en France, et le quatrième on sait pas, mais ça doit pas être bien jojo. Puis on nous explique que selon l’imam-mais-pas-que-lui-d’autres-gens-du-village-sont-témoins, ces affreux chrétiens (qui faisaient enseigner l’islam aux orphelins, comme le veut la loi) racontaient aux enfants que Jésus offre des cadeaux et que Mahomet les vole. Et refusaient que les gens du village adressent la parole aux inconnus. Bouh les affreux.

Vous me direz, c’est pas tellement étonnant, la presse au Maroc est aux ordres, le régime durcit depuis 2009 sa répression envers toute contestation, comme d’habitude les chrétiens sont désignés comme responsables de tout ce qui va mal dans le pays, bref, rien de neuf sous le soleil.

Là où ça devient un poil plus bizarre, c’est qu’ici en France on n’évoque pas cette histoire. Et c’est plutôt étonnant : les journalistes adorent les évangéliques d’habitude. Il n’y a qu’à voir le Nouvel Observateur, qui les met régulièrement en Une avec des beaux titres bien flippants, L’Express qui les compare aux islamistes, etc., etc.  Comment expliquer que mes confrères des grands médias aient loupé une occasion pareille ?

Première raison : on est en train d’essayer de faire la peau à Benoît XVI, on peut pas tout faire, là on a notre quota de christo-bashing. Il y a sans doute un peu de ça.

Deuxième raison : et si nos journalistes français avaient des intérêts dans la presse marocaine ?

Ce serait drôle non ? Imaginons un instant que plusieurs journalistes français, qui ont des postes important au Point, à l’Express, à Libération, à Rue89, qui seraient estampillés de ce côté-ci de la Méditerranée « spécialistes du Maghreb », écrivent dans le journal marocain dont je vous parle dans ce billet. Imaginons que du coup, ces braves confrères se retrouvent un peu gênés aux entournures pour critiquer ici une politique que leurs employeurs de là-bas soutiennent. Fiction me direz-vous ?

Pas tant que ça. Voici les noms.

Dominique Lagarde, grand reporter à l’Express.

Mireille Duteil, rédactrice en chef adjointe au Point.

José Garçon, journaliste à Libération et Rue89.

 

Ils composent la rédaction de L’Observateur du Maroc depuis son lancement en 2002, avec Naïm Kamal, conseiller à la direction de L’Opinion, un journal proche du parti nationaliste et monarchiste Istiqlal.

Sans commentaires.

 Je préfère vous donner à lire l’éditorial sur ce sujet d’un grand journaliste, le créateur du seul journal marocain réellement indépendant, un journal qui malgré les intimidations, les procès et les amendes pour « atteinte aux bonnes mœurs et au respect dû à la monarchie », continue d’écrire librement. Un exemple pour la presse française. Voici la fin de son article:

"Quant à l’expulsion manu militari de présumés contrevenants à la loi, sans qu’on leur laisse la moindre chance de s’expliquer devant la justice, c’est une nouvelle pierre ajoutée à cette montagne de preuves, face à laquelle même les plus diplomates des “amis du Maroc” (dont l’ambassadeur des Etats-Unis) ne parviennent plus à rester silencieux : chaque jour, notre pays s’éloigne un peu plus de l’Etat de droit. Chaque jour, il écorne un peu plus son image, déjà largement surfaite, de “pays d’ouverture et de tolérance”. A cause d’un calcul politique aussi méprisable que dangereux (contrer les intégristes en les doublant sur leur terrain), l’Etat marocain est en train de nous plonger dans les ténèbres - en détruisant au passage la vie d’orphelins innocents. C’est honteux, c’est misérable… et c’est effrayant !"

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Nystagmus - dans Eglise universelle
commenter cet article

commentaires

Hubert Houliez 07/04/2010 19:52



Et savez-vous si les églises ont réagi? Elles sont promptes, à juste titre, à intervenir chez nous au nom de la liberté religieuse, notamment quand il s'agit de la construction de lieux de cultes
musulmans mais y a-t-il eu des réactions pour défendre ces chrétiens qui en proposant le baptême ne font qu'exercer leur droit à la liberté religieuse?


Mais l'urgence est de prier pour ces convertis qui se retrouvent seuls - humainement s'entend - et soumis à la persécution. Nous ne devons pas les oublier. Ils vivent la mise au tombeau alors que
nous fêtons Pâques.



le chafouin 07/04/2010 13:42



Après avoir lu ton billet j'ai repéré plusieurs articles ici et là, dans Le Monde, sur France 24, qui tous deux ont fait une
enquête assez fouillée sur place.


 


Quant à Libé, il a signalé ces cas dès le 16 mars! Et RFI le 19.


 


Pas si mal, je trouve...



Annie 06/04/2010 00:23



Le Maroc bénéficie de l'indulgencce de l'Europe avec laquelle il a signé un accord de pêche qui viole les droits de l'homme (Et oui !) en spoliant les Sarhaoui de leur souveraineté sur les
ressources halieutiques du Sahara occidental.



Antoine 05/04/2010 21:09



Tiens ?


ça bouge !


vu sur yahoo :


http://www.lemonde.fr/afrique/article/2010/04/05/expulses-pour-proselytisme_1328947_3212.html#xtor=AL-32280184


 



Nystagmus 05/04/2010 21:12



Oui, j'ai vu ça! Pas encore lu l'article en revanche.


Merci!



Henrik Lindell 01/04/2010 22:17



Bon article ! Donc vous parlez des évangéliques au Maroc. Famille chrétienne aussi. Mais vous devez parlez des médias protestants aussi : Actu-chrétienne, par exemple. Ou le
site de la Fédération protestante. Ou mon site, où je parle régulièrement des persécutions des chrétiens dans les pays majoritairement musulmans (notamment au Maroc) : www.dieu-et-moi.com. Internet est là pour ça. Bien à vous/Henrik



Nystagmus 02/04/2010 06:31



Merci Henrik pour tous ces liens et précisions. J'ignorais que c'était vous, Dieu-et-moi! Très fraternellement.


NT



Présentation

  • : Nystagmus
  • Nystagmus
  • : L'oeil d'une journaliste catholique dans le tourbillon de l'actu
  • Contact

En 140 signes

Recherche